Les filles si on mangeait des algues ?

Publié le par Titelle

Rouges, brunes ou vertes il n'y a pas mieux pour faire le plein d'iode et activer nos dépenses énergétiques.
Savez-vous que l'on y retrouve la même concentration de protéines que dans la viande ? Saviez-vous aussi qu'elles étaient riches en fibres (de 20 à 30 % en moyenne dans les algues sèches) et aidaient donc d'un sérieux coup de pouce les transits paresseux ou encore que ces « légumes de la mer » possèdent un très intéressant cocktail de vitamines (A, B2, B3 et C) ainsi que des minéraux (calcium, fer, magnésium, phosphore, iode...) mais attention à ne pas en abuser.
En effet l'idéal serait de consommer moins de 8 g d'algues sèches par jours (40 g si elles sont fraîches).
Veillez à diminuer la ration de moitié chez l'enfant (à partir de 6 ans).
Il faut aussi savoir et ceci est très important que la consommation d'algues chez les personnes souffrant de la tyroide doit rester exceptionnelle.

Savez-vous qu'il est possible de déguster ces algues sous plusieurs formes ?

Par exemple :

-en paillette, à saupoudrer dans une salade ou une omelette. Préférez les produits à base de dulse, uen algue rouge dont la saveur est très douce. Il faut savoir que la dulse est un reminéralisant marin de premier ordre, en raison de sa richesse naturelle en magnésium, en phosphore, en potassium, en fer et en zinc.

-en chips et en makis, si vous êtes fans de cuisine japonaise vous connaîtrez le nori. Doté d'un léger goût parfumé, c'est l'ingrédient indispensable pour envelopper le riz et fabriquer les rouleaux de makis. Vous pouvez l'acheter en plaque qui peuvent être découpées et grillées en chips croustillantes. Il faut savoir que le nori dans la famille des algues est pourvu en protéines et en vitamines B 1. Ce qui est super pour entretenir le tonus musculaire et combattre le stress.

-en tartare, (ce que je préfère), voici un condiment 100% végétal (commercialisé en magasins bio par les sociétés Bord à Bord et Marinoe).
Ce tartare se compose de 30 à 40 % d'algues variées, d'oignons, de cornichon, d'ail et d'huile. Moi je l'accompagne de poisson ou de blinis. Il faut savoir que cette méthode apporte 2 minéraux essentiels le calcium et le fer. Le premier pour solidifier les os et le second pour les défenses de l'organisme.

-en spaghettis, le haricot de mer. On le dessale dans l'eau bien 10 mn puis on le cuit comme des pâtes. Je vous conseille de le mélanger à quelquechose des légumes sautés par exemple car son goût est très prononcé. Il faut savoir que le haricot de mer est riche en vitamine C, quatre fois plus que dans les oranges.

-en exhausteur de goût, le Kombu est une longue algue charnue, riche en glutamate. Il vous suffit juste de l'ajouter à l'ea u bouillante (non salée) pour rehausser la saveur de votre potage. Il faut savoir que les alginates du Kombu permettent de transformer les métaux lourds (plomb, mercure) en sels inoffensifs éliminés par les intestins.



-et enfin en gélifiant, la poudre d'agar-agar fabriquée à partir d'un mélange d'algues rouges cuites, ce gélifiant végétal inodore et incolore remplace à merveille la gélatine animale. Il est très simple à utiliser, il se dissout dans tous les liquides. Peut s'utiliser pour faire vos flans et entremets mais aussi pour épaissir les confitures. Il faut savoir que les mucilages fibreux de l'agar-agar sont réputés pour aider à la régénération de la flore intestinale tout en douceur. Ils absorbent les graisses et les sucres.

Comme vous le voyez il y en a pour tous les goûts alors allez-y foncez !

Publié dans Bons plans

Commenter cet article